Comment j’ai écrit 1 000 articles en 3 ans

Brice Schwartz

Comment j’ai écrit 1 000 articles en 3 ans

rédaction d'articles
LinkedIn
Twitter
Facebook

1 000 articles. J’y suis presque. Impressionnant, non ? Peut-être, mais ce n’est pas le but de cet article.

En réalité, je ne sais pas si j’en suis bientôt à exactement 1 000 articles. Et d’ailleurs, je n’ai pas commencé il y a 3 ans non plus : j’ai rédigé mon tout premier article en mai 2017, il a un peu plus de 2 ans et demi.

Seulement voilà, vous le savez, un titre doit être court et accrocheur, alors vous pardonnerez mon imprécision j’en suis sûr. Plus qu’à délivrer ma valeur et à me montrer à la hauteur de la promesse pour éviter tout effet déceptif…

En toute transparence, je n’ai pas compté chaque article et aucun décompte précis ne m’indique que la barre des 1 000 a été franchie. Mais d’après mes calculs approximatifs, c’est pour bientôt. Ce beau chiffre tout rond méritait bien un article : ça intrigue, ça plaît et ça inspire (quand c’est bien fait).

Je mets régulièrement à jour mes stats sur LinkedIn, sur mon site et ailleurs : je suis ainsi passé de « + de 100 articles rédigés », à « + de 500 articles rédigés »… jusqu’à arriver à « + de 900 articles rédigés ».

A mes yeux, ce n’est pas un jalon comme les autres : j’y attache de l’importance car contrairement au nombre d’années d’expérience, c’est on ne peut plus concret. Qui se sera le plus amélioré entre la personne qui a rédigé 100 contenus en 5 ans et l’autre qui en a rédigé 1 000 en seulement 3 ?

L’expérience est un facteur de progression avec lequel on ne peut tricher, surtout dans le copywriting, le content marketing et la rédaction web.

L’effet cumulé au fil des ans : The Compound Effect, mais pour le contenu 📈

J’en parlais récemment dans un post LinkedIn : c’est le 31 août 2017 que j’ai publié mon tout premier article public, sur Medium : « N’attendez pas l’avenir, créez-le ! ».

C’était la toute première fois que j’écrivais publiquement. Pourtant, j’y pensais depuis de longues années.

Mais je n’en étais pas à mon coup d’essai en matière d’écriture, j’avais déjà pris la plume pour écrire des articles… pour mes premiers clients.

Des centaines d’articles pour mes clients, en continu

J’ai commencé à rédiger du contenu pour mes premiers clients en mai 2017, peu avant.

Puis, soirs et weekends, en parallèle des vacances, des stages, des cours, de l’alternance et pendant 6 mois à temps complet en année de césure, j’ai enchaîné les articles pour des dizaines de clients.

Je dois vous l’avouer : mes premiers contenus clients (et certains d’il y a peu de temps encore) n’étaient pas ce qui se fait de mieux en matière d’articles pertinents de fond… j’espère que vous me pardonnerez, moi qui passe désormais mon temps à prôner la nécessité de produire du contenu premium, de qualité, à forte valeur ajoutée et peaufiné dans les moindres détails !

Mais il faut bien démarrer, et surtout, il faut bien manger au départ.

J’ai peu à peu switché vers des contenus plus quali, des articles plus longs nécessitant de vraies recherches, un travail sur le style et une optimisation SEO poussée. Quel plaisir, surtout quand le tarif monte en parallèle ! Il faut dire que se concentrer sur les clients qui ont conscience de la valeur du contenu (et donc du rédacteur) ainsi que du ROI change la donne.

Aujourd’hui, je continue à écrire plusieurs articles chaque jour. Je viens d’ailleurs de signer un important contrat avec le leader français de la maison connectée pour une soixantaine d’articles… et ce n’est pas notre première collaboration. Autant dire que mon compteur fictif d’articles s’affole et que les 1 000 seront bientôt (vraiment) atteints.

Mes articles sur Medium & le blog, petit à petit

J’ai continué à écrire sur Medium pendant quelques mois. En 2 ans, j’y ai publié 19 articles dans un style parfois douteux (il faut bien se faire les dents…). Aujourd’hui, j’y reposte juste en différé les articles de mon blog. Pour voir mes premiers articles, c’est par ici mais vous ne manquez rien si vous vous en passez !

Et puis, il y a eu le blog justement. Celui que vous êtes en train de lire. Ceci est d’ailleurs le 27ème article que j’y publie depuis son lancement au printemps 2019. Encore d’autres pierres qui s’ajoutent à l’édifice.

Cette partie « personnelle » de mes articles ne représente qu’un petit morceau de tout ce que j’ai pu écrire. Logique après tout, ce n’est pas avec mes articles de blog ou Medium que je gagne ma vie ! Et puis un article par semaine, c’est déjà pas mal, non ?

Suis-je avant tout un producteur d’articles pour autant ? ✍️

Techniquement, on pourrait penser que je suis essentiellement un rédacteur web concentré sur les articles.

Mais dans les faits, j’en suis loin. Certes, les articles représentent une part importante de mon revenu. Mais cela dépasse de peu la moitié, le reste de mon activité étant faite de copywriting de sites web, de eBooks, de stratégies de content marketing et autres rédaction de profils & posts LinkedIn.

J’aime produire des articles de fond.

J’aime découvrir de nouveaux sujets.

J’aime apprendre les ressorts du logement social, de l’énergie solaire, du bien-être au travail, des chatbots, de la comptabilité… et j’en passe (beaucoup). Avec le temps, je me suis peu à peu spécialisé et je travaille aujourd’hui surtout sur des sujets liés à l’entrepreneuriat, à la technologie, à l’immobilier, à l’énergie notamment renouvelable au management et aux RH. Mais je reste ouvert aux nouvelles thématiques, du moment que le sujet m’intéresse et apporte de la valeur aux lecteurs.

Finis les articles sur le Black Friday, incitant à la surconsommation et à l’appauvrissement des plus démunis pour enrichir les plus fortunés.

Cependant, j’aimerais réduire peu à peu la partie production d’articles pour me concentrer davantage sur la stratégie. D’ici quelques mois, je pense faire appel à des rédacteurs spécialisés pour déléguer une partie de ce job, bien que je souhaite quand même rester dans la prod au maximum !

Puis d’ici un an ou deux, d’autres perspectives se profilent… mais ça, on en parlera en temps voulu.

Pour répondre à la question de base : plus qu’un rédacteur web spécialisé sur la production d’articles, je me définis comme Copywriter et Content Manager, avec cette dualité entre stratégie et production.

3 conseils concrets pour écrire 1 000 articles en 3 ans 📝

Le but de ce retour d’expérience est de faire une petite retrospective de mon parcours en freelance, mais comme toujours, c’est également de vous donner des conseils concrets et applicables pour que vous puissiez passer à l’action.

Alors comment j’ai fait pour écrire 1 000 articles en moins de 3 années, sachant que je n’étais même pas à temps plein sur mon activité pendant 2 ans ?

1️⃣ À vos claviers, prêts, partez !

Il n’y a pas de hack, de secret, de méthode miracle ou de raccourci pour écrire. Désolé de vous décevoir. La seule solution est… d’écrire. Mon conseil vous laisse sans voix, je n’en doute pas.

Plus sérieusement, le message que j’aimerais faire passer ici est que rien ne remplace le travail, l’abnégation et la régularité. Réaliser une tâche de manière répétée et constante pendant des années donne nécessairement des résultats et en plus, cela permet de s’améliorer.

2️⃣ Ne pas accorder trop d’importance aux statistiques

Ceci est le « conseil paradoxe » de cet article. J’écris un article sur une de mes statistiques pour vous dire qu’il ne faut pas faire attention aux statistiques. Logique !

Je veux surtout dire qu’il est plus néfaste que positif de passer des heures sur Google Analytics, sur vos divers tableaux de bord et sur vos chiffres. En plus de la comparaison permanente avec les autres, impossible de constater une réelle différence du jour au lendemain.

Personne ne s’est réveillé un beau matin avec 500 articles publiés alors que la veille, il n’en avait rédigé que 163. Psst : ça fonctionne aussi avec les visites sur votre site web (sauf énorme lancement), vos abonnés sur Facebook, vos réactions sur LinkedIn et vos leads.

Je mise beaucoup sur ces maîtres mots : régularité, constance & persévérance. Cette vidéo de GaryVee est juste excellente pour démontrer que rien ne se produit du jour au lendemain : Overnight Success. C’est l’un de mes classiques et je la connais presque par coeur.

Surveillez vos statistiques pour vous améliorer, comprendre ce qui fonctionne et ce qui est une perte de temps. Mais ne basez pas votre valeur dessus. Produire 1 000 articles se fait sur le long-terme, comme la construction d’une carrière, d’une réputation ou d’une audience. Je n’ai pas acquis mes 150 abonnés à ma newsletter la semaine de son lancement. Je gagne quelques subscribers chaque semaine.

Hard Work & Patience, comme dirait (une fois encore) ce bon vieux Gary.

3️⃣ Garder confiance et entretenir sa motivation

Même si vous aimez ce que vous faites dans votre travail ou que vous souhaitez accéder à un idéal grâce à lui, ce n’est pas toujours évident de rester confiant.e et déterminé.e au quotidien.

Un client insatisfait, un article qui demande 6 heures au lieu des 3 prévues, l’impression de ne pas progresser… c’est normal. C’est naturel. La vie n’est pas linéaire, la rédaction et le freelancing non plus : sans les hauts et les bas, cela n’aurait pas le même charme.

L’important ici est alors de se raccrocher aux vrais piliers sur les reposent votre activité : votre personnalité, votre ambition, votre compétence, votre expérience et la confiance que l’on vous accorde et que l’on a vous a accordé par le passé.

La motivation est superficielle. Ses racines sont peu profondes. Si vous avez besoin de regarder des vidéos de motivation ou de lire des citations inspirantes pour commencer à vous mettre au travail, il y a un problème (même si certaines vidéos sont exceptionnelles). Si vous êtes sur le bon chemin, en accord avec vos valeurs et orienté.e vers vos rêves, vous le ressentez et alors, le travail ne vous effraie plus.

Parfois, on se demande ce qu’on a fait ces dernières années. On se demande aussi si le chemin parcouru en valait la peine. C’est souvent parce que notre cerveau se concentre sur le négatif : faire attention à la menace imminente est plus important pour notre esprit que de réaliser à quel point la vie est belle. Alors regardons en arrière et rappelons-nous pourquoi nous avons commencé, ce que nous avons accompli et ce à quoi nous aspirons.

👋 Chaque lundi on parle freelancing, content marketing & résistance écologique. Rejoignez la newsletter ! 🤳

Il se peut que je vous parle aussi marketingcopywritingentrepreneuriat et même développement personnel… comme ça, vous le savez.

LinkedIn
Twitter
Facebook

Une réponse

  1. Jadéclo dit :

    Bonjour Brice,
    Très beau témoignage qui montre bien votre passion et votre talent à rédiger. Merci également pour ces conseils que vous nous donnez pour toujours garder cette motivation nécessaire à l’écriture de contenu de qualité. Nous n’en sommes pas encore à votre volume d’écriture, mais peut-être qu’un jour, nous aurons la chance d’écrire que nous aussi, nous avons atteint (approximativement) les 1 000 articles.
    Bien à vous,
    Jadéclo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *