Lectures de l’été : Edwy Plenel, Dan Kelsall, Jean Ziegler & Simone Veil

Brice Schwartz

Lectures de l’été : Edwy Plenel, Dan Kelsall, Jean Ziegler & Simone Veil

livre été
LinkedIn
Twitter
Facebook

Le blog est toujours en pause, mais promis, je reviens bientôt avec un article par semaine… et d’autres petites surprises que je prépare.

Du coup, on va dire que cet article est un peu un « hors-série » : j’avais dit que je démarrais la rédaction de résumés des livres que je finissais. J’avais d’ailleurs commencé avec Appel à la Guérilla Mondiale de Nicolas Hazard.

Cet été, j’ai réussi à donner plus de régularité à ma pratique de la lecture. Du coup, j’ai fini plusieurs excellents bouquins que je dois partager avec vous, après tout l’été n’est pas terminé et il vous reste du temps pour vous rattraper si mes lectures vous intéressent.

Mes lectures estivales sont jusqu’ici les oeuvres de personnalités aussi éclectiques que mythiques. On y parle société, crise des gilets jaunes, content marketing sans bullshit, création de contenu, capitalisme et anti-capitalisme, Shoah, féminisme… bref, ça change un peu des livres de marketing et d’entrepreneuriat dont on entend souvent parler et que je lis régulièrement.

On y va ?

La Victoire des Vaincus, par Edwy Plenel

Sorti début 2019, le dernier ouvrage du fondateur de Médiapart est un outil utile pour comprendre la crise des gilets jaunes et la mettre en perspective dans l’histoire de France. Les rappels des soulèvements populaires similaires des derniers siècles y sont nombreux : 1789, 1792, 1848, 1968, etc.

Des analyses de fond au niveau politique se mêlent à des grandes tirades aussi philosophiques que sociétales. Même si parfois, les passages très portés sur les femmes et hommes politiques du passé sont à mon sens un peu longs et indigestes, l’ensemble est éclairant.

Impossible de ne pas être dans l’empathie face aux manifestants, les échoués du capitalisme, les marginalisés d’un système excluant. Celles et ceux qui sont habitués aux jugements hâtifs et au mépris de classe ont tout intérêt à lire ce livre : prise de recul et de conscience garanties.

F*cking Good Content, par Dan Kelsall

Quand un anglais un peu fou, passionné de content marketing et légèrement (très) vulgaire se met en tête de démonter les pires écueils du secteur, ça fait un bien fou. Pour vous donner une idée, chaque chapitre s’intitule « Fuck (…) ». Autant dire que si vous aimez Gary Vee, vous l’adorerez.

Au programme, un retour aux sources efficace qui ne prend (vraiment) pas de pincettes. L’essentiel, le message, il n’y a que ça de vrai et Dan Kelsall est là pour nous le rappeler, parfois en nous insultant mais c’est pour notre bien.

C’est un tout petit livre qui se lit très vite (en 2h) et qui, de manière inversement proportionnelle, peut beaucoup aider les pros du marketing de contenu.

Le capitalisme expliqué à ma petite-fille (en espérant qu’elle en voit la fin), par Jean Ziegler

Grand monsieur ayant passé presque toute sa carrière au sein de l’ONU, Jean Ziegler livre ici une critique acerbe capitalisme avec un ton pédagogue. Il y revient, dans le cadre d’un conversation plus ou moins fictive avec sa petite fille Zohra, sur tous les grands problèmes du capitalisme qui nous entoure.

Par exemple, il évoque en longueur : le néo-esclavagisme des enfants dans de nombreux pays du tiers-monde au service de l’opulence des pays du Nord économique, le creusement des inégalités sociales, l’ordre cannibale du monde, le désastre écologique, l’inaction des dirigeants sous l’influence des détenteurs du capital, l’impossibilité de vivre en démocratie avec l’oligarchie des milliardaires dominants…

Bref, tous les bienfaits de notre système contemporain, la « meilleure organisation économique possible » selon de nombreux convaincus, même parmi les « dominés ».

C’est également un petit livre très facile en prendre en main, les termes sont expliqués, les concepts sont vulgarisés et les arguments sont aussi clairs que possible. Que vous soyez pro-capitalisme, anticapitaliste ou quelque part entre les deux (comme la plupart des gens), vous y trouverez de quoi nourrir votre réflexion.

D’ailleurs, en tant que professionnel du marketing et entrepreneur bien installé dans la « start-up nation », autant dire que j’en prends plein la tête pendant plusieurs pages. Mais parfois, ça fait du bien !

Loin de toute idéologie politique, c’est une vraie analyse économique, géopolitique et sociale qui est au coeur de ce livre.

Une Vie, par Simone Veil

L’autobiographie d’une grande dame qui nous a quitté il y a peu de temps pour rejoindre son époux au Panthéon. Elle revient sur son parcours, dès le départ des plus terribles, avec l’occupation allemande, l’enfer des camps, la mort omniprésente, la reconstruction difficile qui suit. Puis, Simone Veil nous fait plonger dans sa brillante carrière dans le milieu de la politique française.

Bien plus qu’une icône du féminisme, Simone Veil est une grande figure de l’histoire de France. Elle a marqué les esprits par son insoumission, son indignation et sa force de caractère comme d’action.

Comme toutes les grandes femmes et les grands hommes de ce monde, elle a osé. Elle n’a pas laissé sa peur l’empêcher d’aller au conflit. Un parcours des plus inspirants et une personnalité à laquelle il faut rendre hommage.

Et vous, quelles sont vos lectures de l’été ?

LinkedIn
Twitter
Facebook

Une réponse

  1. Allez, je vais l’acheter le Kelsall !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *