Pour écrire mieux, écrivez simple.

Brice Schwartz

Pour écrire mieux, écrivez simple.

mieux écrire
LinkedIn
Twitter
Facebook

Pour mieux écrire, allez à l’essentiel.

J’en parlais dans un post LinkedIn il y a quelques jours.

Pendant des années, à l’école primaire, au collège, au lycée et après, on nous apprend à faire de longues et belles phrases. On nous fait lire des classiques où les auteurs, de grands écrivains (re)connus, décrivent parfois un arbre dans une phrase d’un paragraphe sur une demi-page.

Vous aussi, vous avez le « Voyage au bout de la nuit » de Céline qui vous vient en tête ? Si ce n’est pas celui-ci, ce sera un autre.

Dans un livre, les longues et belles phrases sont utiles, surtout lorsqu’elles contiennent des verbes rares et des adverbes à profusion. Cela crée une ambiance dans laquelle se plonge le lecteur et de laquelle il lui est difficile de sortir.

Dans l’ouvrage de Jack London, vient le moment où Martin Eden réalise qu’il n’appartient plus ni à sa classe sociale d’origine qu’il méprise, ni à sa nouvelle classe sociale idéalisée (Oups, spoiler alert). Ici, les longues et belles phrases pour décrire ses sentiments et sa désillusion aident à imaginer le personnage et son chemin de pensées.

Mais sauf si vous vous lancez dans l’écriture d’un roman, oubliez les longues et belles phrases.

Et lisez Martin Eden. Juste parce que cette histoire est complètement géniale.

Foudroyez votre audience avec votre message

Si vous écrivez sur Internet, concentrez-vous sur 2 choses : votre message et votre audience.

L’objectif de la rédaction sur le web est simple : transmettre le premier à la seconde le plus directement possible.

Rares sont les personnes qui vont lire attentivement chacun de vos posts LinkedIn en s’isolant du monde. Encore plus rares sont ceux qui se réveilleront la nuit pour lire votre blog d’entreprise en prenant des notes.

Sur le web, personne n’a le temps pour vos longues et belles phrases.

Vous avez des choses à dire ? Amenez-les directement, sans fioritures et sans enrobage mielleux. Amenez-les avec finesse, au travers d’une histoire et en donnant des exemples.

Soyez concrets et ne tournez pas autour du pot.

Pourquoi mon taux de rebond est-il si élevé ?

Pourquoi personne ne lit mes articles jusqu’au bout ?

Pourquoi ma page de vente ne convertit pas ?

Si vous vous posez ces questions, c’est peut-être que votre écriture n’est pas adaptée au web. Ne vous méprenez pas : peut-être que vous écrivez merveilleusement bien. Peut-être même que Stephen King serait fier de vous.

Mais là n’est pas la question : n’oubliez pas à qui vous parlez. Vous vous adressez à des gens qui n’ont pas le temps. Après tout, personne n’a le temps de faire quoi que ce soit ces temps-ci, alors allez droit au but.

Lorsqu’un utilisateur est sur votre page, votre article ou votre site, il recherche quelque chose. C’est à vous de faire en sorte qu’il trouve ce qu’il est venu chercher le plus rapidement possible, en l’occurence le plus souvent, une information.

Utilisez le « Dopamine Writing »

Bon, d’accord : le dopamine writing n’existe pas. Soit.

Mais ce n’est pas une raison pour ne pas en parler.

C’est l’idée qui compte. Notre mode de vie nous pousse sans cesse au plaisir immédiat et ce, au moindre effort. Tout est fait pour que nous sécrétions de la dopamine à la moindre occasion : notification sur votre réseau social préféré, alerte Mediapart, jeux vidéos, porno, sucre, et 1 000 autres plaisirs faciles.

Vous avez le pouvoir de faire en sorte que votre lecteur prenne du plaisir grâce à la dopamine. En jouant avec ses émotions, en lui fournissant des informations de qualité de manière simple quand il les recherche ou en créant un contenu très original.

Nous vivons à une époque où des millions de personnes s’informent quotidiennement en lisant des titres d’articles de presse. Pensez-vous vraiment qu’ils ont le temps de se poser devant vos contenus ?

Bien sûr, si ce que vous produisez est excellent et que vous êtes reconnu pour cela, il y a des chances que l’on prenne le temps de vous lire.

Mais sinon, passez votre chemin et laissez les paragraphes denses et les mots exotiques aux écrivains.

L’impact passe par la concision

Privilégiez les phrases courtes, les mots adaptés mais courants et les argumentations logiques mais simples.

Choisissez les termes que votre lecteur idéal utilise au quotidien.

Si vous voulez écrire avec votre propre style, créez un blog personnel, écrivez un livre ou jouez la carte de l’authenticité. D’ailleurs, écrire simple ne veut pas dire écrire comme un robot, comme tout le monde ou comme il faut : c’est juste une autre manière d’aborder la langue et la structure de votre contenu, plus adaptée aux usages d’Internet.

Si vous voulez réussir grâce à vos contenus sur le web, qu’on vous lise et que l’on retire de la valeur de vos propos, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Si je peux vous aider à écrire simple pour écrire mieux, je suis disponible.

Recevez chaque lundi mes lumineuses pensées, idées et recommandations 💡

J’écris sur le marketing, le copywriting, le content marketing, la société, le freelancing, l’entrepreneuriat et un brin de développement personnel. Bref, pas mal de sujets, mais tous liés entre eux. 

LinkedIn
Twitter
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *